Démocratie locale et participation citoyenne

Politique
L'Initiative de démocratie locale et participation citoyenne de la Ville de Dakar vise à renforcer les capacités à planifier, à gérer de manière participative et à concerter le processus de développement local de la commune, tout en favorisant l’inclusion sociale comme moyen de renforcer le vivre ensemble.

Contexte

La décentralisation au Sénégal se caractérise par une multitude d’acteurs et de parties prenantes, dont les intérêts sont souvent opposés. De plus, on retrouve des problèmes institutionnels et techniques complexes à résoudre et une présence forte, mais pas toujours homogène, des partenaires de développement, ce qui se traduit par une incertitude quant à l’impact des tentatives de réponse.

À l’entame de son mandat, le conseil municipal de la ville s’est efforcé de mettre en place un cadre de concertation pour impulser le dialogue entre les populations et les élus. Cette option vise à corriger les insuffisances constatées dans les rapports entre les différents acteurs de la cité, notamment le déficit de communication entre les élus et les citoyens, les citoyens qui sont mal informés sur les programmes et projets de la ville, l’insuffisance de formation des acteurs, l’absence d’une implication effective des populations et l’absence de cadre de concertation institutionnel adéquat.

Aussi, ce cadre de concertation est-il composé d’un Conseil Consultatif à l’échelle de la Ville et des Communes d’arrondissements, de comités consultatifs dans les communes et de conseils de Quartiers dans les 400 quartiers du département.

Mission

Son principal objectif est de renforcer les capacités à planifier, à gérer de manière participative et à concerter le processus de développement local de la commune, tout en favorisant l’inclusion sociale comme moyen de renforcer le vivre ensemble.

Cette approche de la gestion inclusive et participative de la ville de Dakar permet de prendre en charge trois éléments :

  • La participation des citoyens à l’élaboration des plans et programmes de développement conçus en leur nom et qui tiennent compte de leurs besoins réels;
  • L’obligation des élus eux-mêmes de rendre compte de leurs résultats par rapport à leurs engagements à travers des espaces de reddition des comptes;
  • Enfin, une meilleure transparence dans la gestion par un contrôle citoyen périodique.

Pour ce faire, des rencontres et des sessions de formation sont organisées pour l’élaboration d’outils de performance. Le noyau central en sera les points focaux des délégations de quartiers, les ASC, les groupements de femmes, ainsi que les comités consultatifs de quartiers.

Le service au Dialogue citoyen et de l’accueil aux usagers a pour mission de favoriser la participation citoyenne et de développer le dialogue, la concertation et la consultation à travers l’organisation d’espaces démocratiques de rencontres entre les élus et les populations. Il assure le lien entre la Ville et le Conseil Consultatif de la Ville, les comités consultatifs et les conseils de quartiers.

Mise en œuvre

La première démarche est l’instauration d’une dynamique de concertation locale. Cette démarche participative n’est possible que si elle repose sur de bonnes stratégies de communication axées sur la communication interne à la structure, ainsi que sur la communication populaire liant les administrateurs aux administrés.

La seconde démarche consiste à la promotion de la bonne gouvernance locale. Il s’agit d’assurer une bonne participation des divers acteurs à la définition et à la mise en œuvre des programmes de développement, d’accentuer la présence de certaines catégories d’acteurs à la prise de décision, et de développer les réflexes de concertation chez les élus et leaders associatifs qui ont la charge de représenter les communautés dans les organisations.

La troisième démarche a trait à l’amélioration du niveau de fonctionnalité du territoire à travers la mise en place de cadres de concertation. Une des formes que prennent ces cadres de concertation est le Conseil Consultatif de la Ville de Dakar. Cet organe est composé de plusieurs membres issus de la société civile, des organisations professionnelles, du patronat dakarois, des religieux, des groupements de femmes et jeunes, et des représentants des communautés étrangères vivant à Dakar. Le Conseil consultatif est un relais entre les populations et le conseil municipal. La seconde forme de ces cadres de concertation est les comités consultatifs dans les 19 communes. Ils sont composés des organisations et de la société civile locale à l’échelle des communes de Dakar.

Résultats observés

Les résultats observés sont notamment: une meilleure implication des populations dans les actions menées par la Ville dans le cadre de la mise en œuvre d’une démocratie participative, une meilleure appropriation des projets menés dans les quartiers, et enfin, une meilleure planification des investissements en adéquation avec les besoins des populations.

Porteur de projet

Ville de Dakar
Service du Dialogue Citoyen et de l’Accueil aux Usagers (SDCAU)