Photo miroir

Agents de liaison

Sur le terrain
Le projet Agents de liaison dans les bibliothèques de Montréal propose une offre de service orientée spécifiquement envers les besoins des nouveaux arrivants.

Contexte

Plus de 70% des nouveaux arrivants s’installent annuellement dans la métropole et contribuent à enrichir un portrait de la population montréalaise en constante évolution. La Ville de Montréal dispose d’un réseau de 45 bibliothèques déployé sur l'ensemble de son territoire (19 arrondissements) et desservant une population d’environ deux millions de personnes. Les Bibliothèques de Montréal ont pour mission de démocratiser l’accès à l’information, à la connaissance, à la culture et au loisir. En raison de leur offre de services et de leur accessibilité, elles sont un vecteur d’accueil et d’inclusion sociale privilégié et contribuent à réaliser le vivre ensemble montréalais.

Objectifs

Le projet Agents de liaison dans les bibliothèques propose une offre de service orientée spécifiquement envers les besoins des nouveaux arrivants. Ce projet est offert en collaboration avec d’autres services municipaux, ainsi qu’avec des partenaires externes (ex. : organismes communautaires, services de santé, milieu de l’éducation, etc.).

Mise en œuvre

Lancé en 2008, ce projet est coordonné par deux services municipaux : Direction de la diversité sociale et Direction des bibliothèques. Il est financé dans le cadre d’une entente entre la Ville de Montréal et le Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du Québec (MIDI). Il se déploie dans les arrondissements d’Ahuntsic-Cartierville, LaSalle, Montréal-Nord et de Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension.

Ce projet est développé en fonction des réalités de chaque quartier. Le projet Agents de liaison est défini par des orientations communes, mais il présente des particularités dans chaque arrondissement. Ces orientations se basent sur le constat que les bibliothèques publiques jouent un rôle clé dans le parcours migratoire des nouveaux arrivants : les bibliothèques facilitent l’accès au savoir et à la connaissance, elles contribuent à lutter contre les inégalités sociales et à améliorer les conditions de vie des citoyens. Les groupes cibles visés par le projet sont les personnes immigrantes, plus spécifiquement les nouveaux arrivants, dont les femmes et les enfants.

Les agents de liaison sont bibliothécaires (formation de maîtrise au 2e cycle universitaire) et sont rattachés à une ou plusieurs bibliothèques selon l’arrondissement. Les agents de liaison sont des bibliothécaires engagés dans leur communauté. Présents à la fois en bibliothèque et partout dans le quartier, les agents de liaison tissent des liens avec les communautés en place, s’impliquent dans les tables de concertation et créent des partenariats en complémentarité avec les autres acteurs du quartier. Ils ont pour objectif de développer une offre de services adaptée aux immigrants et aux nouveaux arrivants, soit par le biais d’activités leur étant directement destinées (ex. : information, formation, soutien à la francisation, pré employabilité) ou favorisant la mixité et le dialogue interculturel. Ils voient également à développer des volets interculturels dans les autres services de la bibliothèque.

L’approche des agents de liaison inclut :

  • une implication et un engagement forts dans la communauté ;
  • le développement de partenariats qui permettent d’unir les forces du milieu ;
  • des actions qui favorisent la valorisation de la culture d’accueil et des cultures d’origines ;
  • des démarches participatives visant l’autonomisation des groupes cibles (empowerment) ;
  • un accompagnement soutenu lorsque requis ;
  • le développement de liens de confiance durables avec les clientèles.

Le projet bénéficie d’une coordination générale et d’une gestion locale en bibliothèque, permettant beaucoup de latitude quant au choix des actions privilégiées localement (réactivité accrue, innovation favorisée) tout en assurant une cohésion dans les actions. Les agents de liaison ont aussi pour mission de mobiliser et de partager leur expertise avec le personnel des bibliothèques.

Résultats observés

Entre 2012 et 2014 (27 mois), le projet a rejoint plus de 15 000 personnes. En 2014-2015 (uniquement 12 mois), ce sont plus de 10 000 personnes qui ont bénéficié des services des quatre agents de liaison. Les retombées positives sont nombreuses : les clientèles ciblées sont mieux accueillies et soutenues dans leur parcours, les partenaires travaillent davantage en complémentarité avec les services de la bibliothèque et l’expertise interculturelle s’amplifie dans les bibliothèques.

Pour en savoir plus ÉTUDE DE CAS